Le congrès 2015 en bref – Clinique

Par admincongres dans Actualités scientifiques Synthèse Thématique

Nouvelles formes cliniques, Nouvelles pratiques : comment garder le contrôle ?

Une clinique riche et diversifiée, une clinique en évolution constante du fait des avancées de nos connaissances, une clinique également soumise à des fortes pressions émanant du champ social : l’enjeux pour la communauté psychiatrique est de parvenir à intégrer ces changements et à garder une pratique cohérente.

Point forts

  • Le syndrome de Gilles de la Tourette : quand les techniques thérapeutiques permettent de comprendre. Un focus nous est présenté sur ce trouble neuro-développemental en termes de dépistage et de ses comorbidités psychiatriques. La stimulation cérébrale profonde permet de soulager durablement les troubles les plus sévères, elle est aussi un outil d’investigation neuroanatomique et des bases physiologiques de ce syndrome et des troubles apparentés tels que les TOCs.
  • Insight et empathie : une question de point de vue ! Si l’on admet que l’insight repose sur une forme de décentrement de soi par rapport à soi, permettant de prendre une perspective objective de soi-même, l’insight et l’empathie deux notions fondamentales en psychiatrie, pourraient répondre à des opérations mentales pas si opposées qu’il n’y paraît.

Revoir nos classiques

Le volet clinique du CFP 2015 balaie des mises à jour sur des aspects spécifiques de la nosographie classique : la dépression résistante (FA13), les signes précoces de la schizophrénie (FA8), ou encore la catatonie (R4). Depuis les apports des techniques d’exploration nouvelles, jusqu’aux prises en charges codifiées, en passant par des tests de dépistage, tout nous est révélé et l’on verra que ces mises à jour remettent en cause bon nombre d’idées reçues.

Comment faire avec la complexité ?

Le volet clinique aborde également les questions soulevées par la comorbidité en terme de diagnostic différentiel ou de traitement dans des situations particulièrement complexes comme dans la dépression et l’épilepsie (FA8), ou le TDAH chez l’adulte lorsque ce dernier est associé à une addiction (S13). Il sera proposé des schémas concrets de prise en charge.

Y a t-il un pilote dans l’avion ?

La thématique du CFP 2015 : « Enjeux, ambitions et réalités » offre aussi l’opportunité d’une réflexion clinique originale et essentielle sur les motifs et les modalités de l’évolution de la clinique en psychiatrie. Ces évolutions sont le fruit d’avancées de la recherche avec notamment le croisement des observations cliniques avec les technologies d’exploration du fonctionnement cérébral de plus en plus fines. Elle est aussi le fruit du décloisonnement entre psychiatrie et médecine somatique (PO53)(S21). Certaines évolutions sociétales infléchissent également notre regard clinique et nos modalités d’intervention. Le décryptage des facteurs de changement permet de mieux comprendre les différentes évolutions et d’en effectuer une analyse critique. La session S37 intitulée « Une clinique sous influence » introduira les outils essentiels à cette réflexion en examinant les différentes formes de pression qui ont présidé à l’apparition de nouvelles formes cliniques ou encore à des approches innovantes de la nosologie. On retiendra également la session consacrée à « l’objectivité des cliniciens » (R10). Rappelant que l’approche quantitative n’est en rien une garantie d’objectivité et qu’à l’inverse, prioriser le « sujet du soin » n’affranchit aucunement le clinicien de son devoir d’objectivité. La présentation reprécisera les composantes nécessaires à un abord clinique objectif. En écho à cette mise au point, on appréciera le focus sur la notion de validité de construct plaidant en faveur d’une pratique clinique reposant sur une prise en compte cohérente de l’ensemble des connaissances dans laquelle la représentation qu’a le clinicien de la psychopathologie intervient légitimement (D11). Un échange sur les méthodes d’enseignement des étudiants et les modalités de construction d’un matériel pédagogique consensuel, cohérent et harmonisé prend évidemment une place prépondérante dans cette réflexion. Une présentation est consacrée aux méthodes d’enseignement (FA9) qui intègrent des outils tels que le travail collaboratif, reposant sur les technologies, et  de l’information et de la communication ou l’apprentissage de la sémiologie au moyen de matériel interactif.

L’ensemble de ces présentations offrent donc l’opportunité d’identifier, comprendre et intégrer les nouveaux concepts d’une clinique en évolution constante. Elles ouvrent également le champ à un débat nécessaire sur les facteurs qui influencent notre clinique, la portée de ces influences avec pour ambition de redessiner les contours de la connaissance et des savoir-faire de notre discipline. Elle offre à la communauté psychiatrique la possibilité de s’exprimer sur la pertinence de ces facteurs de changement, l’enjeu étant si ce n’est de garder une maitrise complète sur l’évolution de la clinique, tout du moins d’exprimer des choix éclairés.